Projet de société de construction de dirigeable

publié le 21 mars 2012 à 13:06 par AC Redonnais   [ mis à jour : 21 mars 2012 à 13:11 ]
Il y a environ 2 ans, Monsieur Marvin Johnson a pris contact avec l'aéro-club redonnais (gestionnaire de l'aérodrome de Redon / Bains-sur-Oust) pour déterminer si les conditions étaient réunies pour l'installation de son projet de construction de dirigeable sur l'aérodrome.

En tant que gestionnaire, l'aide a consisté :
- à vérifier la compatibilité des activités avion et dirigeable ;
- à identifier la possibilité d'implanter un hangar de grande dimension ;
- à prendre contact avec la DSAC Ouest (Direction de la Sécurité de l'Aviation Civile), bras régionale de la Direction Générale de l'Aviation Civile, pour tout ce qui concerne la réglementation aéronautique.
Techniquement, cette installation apparait possible sur l'aérodrome.

Depuis le début, l'aéro-club soutient cette initiative qui apporterait de nombreux avantages :
- une attractivité de l'aérodrome et du pays de redon pour une activité hors du commun ;
- une activité aéronautique "verte" ;
- la création d'emploi ;
- une présence continue sur l'aérodrome ;
- l'utilisation de l'espace disponible à des fins de création d'activité économique ;
- sans gêne excessive de l'activité vol moteur actuellement en place.

Un dirigeable décolle et atterrit en suivant les mêmes trajectoires que celles des avions.
La différence réside principalement dans la conduite au sol de l'engin :
- la sortie / l'entrée dans le hangar ne peut se faire qu'avec un vent faible ;
- à défaut de pouvoir entrer dans le hangar, le dirigeable doit être amarré à un mat fixe extérieur, autour duquel il girouette en fonction du vent ;
- il doit être conduit manuellement (via des cardages) ou via un véhicule adapté (mat mobile), du mat d'amarrage extérieur fixe, à l'extrémité de la piste

Les contraintes d'implantation sur l'aérodrome portent principalement sur :
- la surface, la hauteur et l'orientation du hangar (l'espace près de la piste devant resté dégagé de tout obstacle, l'orientation doit permettre de sortir le dirigeable en tenant compte des vents dominants ;
- la surface autour du mat d'attache fixe extérieur doit être dégagée suffisamment pour que le dirigeable puisse "girouetter"
  L'espace à Redon étant insuffisant, compte tenu de la réglementation, pour qu'il puisse décoller directement de ce mat fixe

Thierry PERRET
Directeur Aérodrome