Traversée de la Manche

publié le 25 sept. 2012 à 11:47 par AC Redonnais   [ mis à jour : 28 sept. 2012 à 13:45 ]
Le dimanche 16 septembre un équipage composé de 3 membres de l'aéroclub Redonnais s'est rendu en Angleterre, à Dunkeswell, près d'Exeter en Cornouailles, avec l'un des avions de l'aéro-club, le Piper PA28.

Pour quitter la France, il est nécessaire de procéder aux formalités douanières sur un aérodrome doté d'un service de douane.Initialement, nous avions prévus de nous arrêter à Rennes pour cela, mais compte tenu de la situation météo sur Rennes, nous avons modifié nos plans de vol et décidé de nous arrêter à Cherbourg. Ceci nous a permis également de refaire le plein de carburant.

Après avoir redécollé, nous sommes montés à environ 2500m (FL075) d'altitude. A ce niveau, nous avons une sécurité accrue en cas de panne moteur, car l'avion peut planer 10 fois sa hauteur, soit près de 25km. Ainsi sur les quelques 100km de traversée entre Cherbourg et l'Ile de Wight, nous pouvons rejoindre une terre propice à un atterrissage d'urgence sur la moitié du parcours (les 25 premiers et derniers kilomètres). En cas d'amerrissage, nous avions à bord un canot de sauvetage gonflable.

Au cours de la traversée, le contrôleur nous demande de contacter "London Information". Là débute l'aventure de la radio en anglais !

La traversée s'est faite au-dessus de la couche nuageuse. Il y avait un soleil magnifique, les nuages étaient d'un blanc immaculé.

A l'approche de l'Ile de Wight, nous sommes redescendus en-dessous de la base des nuages à environ 800m d'altitude. Une fois atteint la pointe Ste Catherine, et après avoir longé l'ile jusqu'au phare de l'aiguille, nous avons pris plein ouest, le long de la cote Sud de l'Angleterre.
Après quelques changements de fréquences au fur et à mesure de notre route vers l'ouest, nous contactâmes Dunkeswell Radio puis Dunkeswell Traffic pour l'atterrissage.

Ce grand terrain accueille une activité importante de parachutisme "chute libre". Il y a aussi de nombreux avions et ULM.

Après un solide déjeuner sur le restaurant de l'aérodrome "The Aviator", nous sommes repartis en début d'après-midi avec une route inverse. Toutefois, nous ne nous sommes pas arrêtés à Cherbourg, mais à Rennes. En effet, la couche nuageuse était soudée au-dessus de Cherbourg, et nous avons du attendre qu'elle se dissipe le long de Cotentin. Rennes et Redon étaient parfaitement dégagés.

Nous avons donc fait 5h45 de vol dans la journée. Un peu de fatigue à l'arrivée, mais une journée très riche d'enseignements. Il est certain que ce ne sera pas notre dernier voyage vers l'Angleterre !

Pour consulter le diaporama préparé par l'équipage, cliquer ici.