Quel coût ?

Vous pensez que piloter un avion, c'est hors de prix ?
Eh bien non !

L'Aéro-Club Redonnais, c'est :
  • une association loi 1901
  • des instructeurs bénévoles
  • aucun salarié
  • uniquement des passionnés d'aviation
  • des avions entretenus selon les normes en vigueur

Au-delà du temps de vol, il est important que chaque membre consacre du temps à l'association en apportant ses compétences et son savoir-faire (petits travaux, tondre la pelouse, répondre au téléphone, ...). Ainsi, nous pouvons avoir un coût abordable, tout en maintenant une trésorerie suffisante pour l'entretien et le remplacement de nos avions.

Dans notre aéro-club, à part l'adhésion annuelle, seules les heures effectives de vol sont facturées. Ainsi, si vous volez 40 minutes sur un créneau de cours de 1h30, vous paierez seulement pour les 40 minutes de temps de vol. Tout le temps passé au sol avec l'instructeur n'est pas facturé, de même pour les cours théoriques.
 

 
 
Pour obtenir le Brevet de Base avec 30h de vol, il faut compter environ 4000€ tout compris sur 1 à 2 ans. Pour les moins de 20 ans, des possibilités de bourses et de subventions permettent de couvrir jusqu'à 20% du coût. Les jeunes ayant réussi le BIA peuvent doubler ces montants de subvention.
 
Pour obtenir le LAPL(A) ou le PPL(A), il faut compter un budget de l'ordre de 8000€ répartis sur 3 ans (sur une base de 60hdv).


De manière générale, on observe que la durée de formation varie sensiblement d'un individu à l'autre. Les aéro-clubs ne proposent donc jamais de forfait pour l'obtention d'un brevet de pilote. Si de tels forfaits vous sont proposés (parfois le cas dans les écoles professionnels) ils ne peuvent pas vous garantir l'obtention du brevet de pilote. Les facteurs qui favorisent un apprentissage rapides sont :
  • la motivation
  • la fréquence des vols (1 fois par semaine, plutôt qu'une fois par mois)
  • le travail personnel (partie théorique, check-list, manuel de vol de l'avion)
  • les jeunes (ils apprennent plus vite que les plus âgés)
  • la fréquence de présence sur l'aérodrome (discussions, se faire inviter par d'autres pilotes, participation aux travaux mécaniques...)