Assemblée Générale 2013

publié le 28 avr. 2013 à 13:22 par AC Redonnais   [ mis à jour : 10 mai 2013 à 11:13 ]
L'assemblée générale de l'association s'est tenue le samedi 13 avril 2013. Aucun changement n'a été apporté dans la composition du Bureau Directeur. Jean-Pierre Borteyru a été nommé membre du conseil d'administration.

L'activité 2012 se termine avec 67 membres et 631 heures de vol, en retrait de 2.6% par rapport à 2011.
Cette évolution est à comparer avec une baisse de 4.5% des heures de vol sur le plan national et même de 9.5% en Bretagne.
L'Aéro-club Redonnais résiste donc mieux que la moyenne.
L'année 2012 a été marquée par des épisodes météos très défavorables, qui ont cloué au sol nos avions.
Le premier trimestre 2013 a été de ce point de vue très mauvais également.

L'AG a validé les comptes 2012 et le budget 2013. Ce dernier sera fortement déficitaire du fait de la conjonction de 2 opérations de maintenance exceptionnelles et couteuses : la rénovation de l'avion école (environ 10.000€), et la changement de moteur de l'avion de voyage à prévoir à l'automne (environ 30.000€).

Il faut rappeler que l'association ne reçoit aucune subvention pour son fonctionnement ou ses investissements et qu'elle s'autofinance entièrement.
Chaque année nous essayons de dégager un excédent de fonctionnement, qui nous permet de constituer progressivement la trésorerie nous permettant de payer ces entretiens. Dans la mesure du possible, et afin de garder au maximum notre autonomie, nous évitons de contracter des prêts bancaires.

En 2013, nous aurons donc 2 avions entièrement rénovés, avec une livrée de belle qualité (nous avons donc de beaux avions).
La situation financière est satisfaisante. Nous n'avons plus d'emprunt bancaire en cours. L'évolution de l'activité doit être surveillée de près, d'autant que le début d'année ne commence pas bien (météo, et absence simultanée de nombreux instructeurs).

L'année 2013 marque également l'entrée en vigueur de la nouvelle réglementation des licences de pilote et des organismes de formation. Cette réglementation européenne va nous obliger à nous adapter profondément pour pouvoir conserver la possibilité de former des pilotes. Toutefois, grâce aux travaux de notre fédération (Fédération Française Aéronautique), le travail en sera largement simplifié.

Bons vols à tous
Thierry PERRET